LEELA PETRONIO

Enfant de la balle, LeeLa Petronio est une danseuse reconnue internationalement pour avoir développé une approche originale des claquettes en les fusionnant avec les percussions corporelles et la danse hip hop.  Franco-américaine, elle grandit à Paris.

 

Venant de la lignée du Rhythm and Jazz Tap par sa mère (Sarah Petronio, partenaire privilégiée du légendaire danseur Jimmy Slyde), elle participe durant les années 80-90 aux USA, à la renaissance du Tap Dance et se produit sur scène avec des danseurs tels que Gregory Hines, Honi Coles, Savion Glover. De 1989 à 2005 elle vit aux USA, notament à Chicago où elle reçoit un Master  en “Production & Arts Management” de Columbia College.

 

Elle se réinstalle à Paris en 1996 où jusqu’en 2001, elle collabore avec la compagnie de danse hip hop  Funk Attitude dont les spectacles seront présentés dans de nombreux lieux dont le Bateau Feu à Dunkerque, les Hivernales d’Avignon, les Rencontres de la Villette, le Vivat à Armentières, la Fabrique Théâtre de Culture Commune. 

 

En 2001, elle rejoint l’équipe du spectacle STOMP durant 11 mois à La Cigale à Paris, puis sur la tournée Européenne jusqu’en 2006. Seule française dans l’équipe, elle continue à se produire par intermittence avec STOMP, notamment au Casino de Paris en 2008 et 2010, sur la tournée européenne et pour la clôture des J.O. de Londres en 2012.

 

Depuis 2006, elle participe à des projets créatifs divers : première partie pour la chanteuse Camille, invitée soliste au Festival de Jazz de Salzburg, au Joyce Theater pour le New York City Tap Festival, à l’Opéra Comique à Paris pour un concerto de Claquettes avec l’Orchestre Lamoureux; pour les laboratoires du chorégraphe Hamid Ben Mahi, pour le projet « About Tap » de Thomas Marek au Kampnagel à Hambourg. 

 

Pendant deux ans, elle orchestre les Paris Tap Sessions, scènes ouvertes mensuelles pour danseurs, filmées au Studio de l’Ermitage pour le documentaire “Les claquettes, quel pied!” par les réalisateurs Riou et Pouchain (France 5/Arte).

 

LeeLa dirige la compagnie Hip Tap Project dont les spectacles « Tapage Nocturne » (2006) , « Répercussions » (2008), « Entre deux chaises… » (2010), « Rhythm’n shoes » (2012), « Boom Tchak ! » (2014) et« Sem’elles » (2015) et ont été présentés dans de nombreux théâtres et festivals  dont les Rencontres des Cultures Urbaines de la Villette, les Trois Baudets, le Printemps du Jazz à Noisiel, le Festival de l’Ô, le Tanzhaus nrw Düsseldorf, l’Institut Français d’Istanbul, Danses Partagées au Centre National de la Danse à Pantin, le Festival Kalypso, l’Espace Confluences, l’Artchipel scène nationale de Guadeloupe, le Festival Ville des Musiques du Monde à Aubervilliers, Comedy Club de Jamel à Paris, Espace Culturel Busserine à Marseille, l’Espace Culturel Boris Vian aux Ulis, la Maison des métallos à Paris, l’Auditorium du Conservatoire à Chalon Sur Saône, le Centre Culturel Jean Houdremont à La Courneuve, l’Institut Français d’Istanbul....

 

`Parallèlement depuis 2012, elle est interprète dans la création autour de la danse Jazz « Unfinished Fragments » de Patricia Greenwood Karagozian. Elle a collaboré avec divers artistes tels que les danseurs Meech et David Colas, Fernando Barba et Marcelo Pretto (Barbatuques), les beatboxers Franck AliMbaye Blade et L.O.S, le Quartet Buccal, et avec la compagnie de théâtre Tamèrantong!  Elle rejoint aussi l’équipe du projet « Fractales » de Patrice Moullet/Musaïques…..

 

Elle continue de partager la scène avec sa mère, Sarah, notamment dans « Jazz in Motion » avec les jazzmen Philippe Milanta, Bruno Rousselet, Julie Saury, René Urtreger, Alain Jean Marie, spectacle joué à de nombreuses occasions au New Morning à Paris, au Freemantle Jazz Festival en Australie…. ; et plus récemment dans « Thelonius » présenté au Tanzhaus nrw à Dûsseldorf en 2014 et au Duke Theater on 42nd street pour le Festival Tap City à New York en 2015.

 

En 2015, elle rejoint l’équipe d’une nouvelle création  internationale « BODY MUSIC- see music, hear dance » crée par le pionnier Keith Terry et rassemblant une équipe internationale.

 

Renommée et appréciée pour sa pédagogie, elle enseigne les claquettes, les percussions corporelles et la percussion sur objets lors de nombreux stages en Europe, aux USA, en Turquie au Brésil... 

 

En France, plusieurs institutions font appel à elle régulièrement pour la formamtion de danseurs et musiciens toutes disciplines confondues ainsi que pour la formation continue (CESDM de Poitiers, ISDAT de Toulouse, Centre National de la Danse, CNSMD et le CFMI de Lyon, la Mairie de Paris, Cités Danses Connexion à Suresnes, les Conservatoires de Rochefort, Toulon, Chalon sur Saône, le Théâtre de Colombes, de Bezons...).

 

Reconnue comme l’une des références dans l’émergence actuelle des percussions corporelles, elle a été invitée à représenter la France au International Body Music Festival à San Francisco en 2009, à Sao Paulo en 2010, à Istanbul en 2012, en Italie en 2014. En octobre 2016, elle a produit le International Body Music Festival en France co production avec la Maison des métallos.

 

 

«Pour ceux qui en doutaient encore, Leela fait la brillante démonstration, que les claquettes sont une danse à part entière.»  MIDI LIBRE 

 

« Mais les femmes apportent infiniment plus de grâce car la danse est pour elles le lien indispensable avec les percussions sur le corps. Telle Leela Petronio. Il est évident qu’elle occupe le plateau avec un naturel étonnant tout en maitrisant à la perfection toutes les facettes de son art. Quand le corps parle, joue de la musique, danse, chante… les frontières explosent et seule la joie demeure. »  DANSER CANAL HISTORIQUE - Sophie Lesort

 

« Leela a un flair musical qui donne à sa danse une articulation vivifiante.»  NEW YORK TIMES

 

« La huitième édition du Body Music Festival International, organisé à Paris par la Maison des Métallos et organisé par Leela Petronio/Hip Tap project vient de se terminer. Il est difficile de rendre compte de la richesse artistique, technique et humaine de ces dix jours, de cette invasion pacifique de la musique corporelles dans la métropole. La soirée « French Connexion» a mis en évidence la créativité des propositions françaises avec trois spectacles dont le Hip Tap Project, dans lequel le corps musical est empreint de nombreuses  esthétiques, et par les inquiétudes et ironies involontaires crées par les situations et contextes du quotidien et de l’espace public. »  GIORNALE DELLA MUSICA - Alessio Surian

 

«Un instrument naturellement rythmique que Leela tire vers des rivages encore plus modernes »   NOVA  

                                            

 « Tap, la planète du plaisir.  Ce spectacle aura été un vrai régal sans  un temps mort.  On savoure la mise en paralèle avec le Hip Hop  imaginée par Leela Petronio.» DANSE - Jean-Claude Diénis

"About Tap" de Thomas Marek au Kampnagel/Hambourg, 2006

"Masters and mentors" avec Jimmy Slyde et Sarah Petronio au festival Tap City/New York City, 2005

STOMP ici avec Rory Flores (RIP)/Lisbonne, 2003

avec Funk Attitude aux Rencontres de la Villette/Paris, 1998

avec Marcelo Pretto en 1ère partie de Camille, Cirque d'Hiver, 2006

© 2016 par Hip Tap Project. Créé avec Wix.com
 

  • w-facebook
  • w-googleplus
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now